Entretien avec Michel BANASSAT

Ci-dessous, une partie d’un entretien avec Michel BANASSAT. Propos Recueillis par Roman Wu, publié dans « LeCanardLaqué », le 1 mars 2009.

Vous avez soutenu l’année dernière Félix Wu dans l’élection municipale du 13e arrondissement, alors que finalement peu d’Asiatique l’ont soutenu. Selon vous, quelle est la raison de ce désintérêt, puisque Félix Wu est là pour défendre la communauté?

Si j’ai soutenu Monsieur Félix Wu, c’était dans le souci d’une représentation de la communauté asiatique. Monsieur Félix Wu connaissant peu le quartier, il n’y vivait pas d’ailleurs et n’y avait pas son commerce, a ainsi connu l’échec. Bien que d’origine chinoise, Mr Wu n’avait en fait aucune affinité avec les Chinois de 13e arrondissement qui ont une mentalité bien particulière. Ceux qui ont voté pour lui ont en réalité voté pour moi qui étais son bras droit et qui aurais été chargé par la suite de tout l’aspect culturel…J’ai par ailleurs le projet de créer un grand parti de la Diversité en France qui s’appellera Parti de la Diversité et de Démocratie Républicaine. Ils rassemblera toute les communautés d’origine étrangère vivant sur le territoire français. J’en ai déjà écrit le manifeste qui n’est pas encore publié.

Vous qui connaissez bien le 13e arrondissement, quelles sont les différences avec le quartier de Belleville?

Les Chinois du 13e sont des réfugiés politiques, venus du Sud-est asiatique qui ont fui les différents régimes totalitaires établis à partir de 1975 notamment au Cambodge et au Vietnam, alors que les Chinois de Belleville sont  des réfugiés économiques venus directement de la Chine populaire. Ces derniers n’ont pas conservé les traditions ancestrales des premiers puisqu’ils sont nés au sein d’un régime communiste qui nie entre autres toute forme religieuse. Les réfugiés économiques continuent d’affluer à Belleville, mais je pense qu’il serait plus légitime et plus juste, au nom des droits de l’homme dont nous nous glorifions pourtant continuellement, et moins coûteux, de les régulariser au lieu de leur payer un retour gratuit en Chine et de leur donner à chacun 2000 euros. Ils peuvent fort bien travailler pour l’économie française comme les autre. C’est une richesse pour nous et non un poids. Les personnes d’origine chinoise du 13e arrondissement viennent de l’ex Indochine française (Vietnam, Laos, Cambodge), alors que les autres leur sont totalement étrangers, bien que possédant une langue commune. Les uns et les autres ne sont déjà pas issus des mêmes provinces chinoises. Dans le 13e ce sont des Chinois issus de la Chine méridionale qui se sont installés en Asie du Sud-est à partir du XVe siècle pour des raisons commerciales, alors que les autres viennent aussi bien de Shanghaï que du Nord de la Chine. Ils n’ont donc pas les mêmes mentalités ni les mêmes façons de vivre.

Quel conseil allez-vous donner à la jeunesse asiatique pour qu’elle s’engage davantage dans la vie politique française?

Oui, revenons-en justement à cette jeunesse en laquelle il serait plus que logique de placer toute notre espérance pour l’avenir de la France. Cette jeunesse est belle, noble, généreuse et travailleuse. On ne cesse de parler aujourd’hui de diversité, mais les Asiatiques, ne sont nullement représentés. Sont-ils au Sénat, à la Chambre des députés, au gouvernement? Est-il même envisageable d’avoir un jour un Président de la République d’origine asiatique? Il faudrait que la jeunesse se mobilise massivement, et je vas d’ailleurs m’y engager personnellement, pour élire des représentants à tous les niveaux de la vie politique et sociale, pour enfin faire entendre ses droits à cette belle diversité si souvent revendiquée. Il faut que cette jeunesse prenne finalement conscience de son identité et qu’elle la clame haut et fort, car cette identité est parfaitement honorable, tout en restant fidèle aux grandes valeurs de la République. Il ne s’agit ici ni de communautarisme à l’américaine ni d’assimilation de type colonialiste. Il s’agit tout simplement d’un juste milieu qu’il faut adopter sans trop tarder. Nous avons justement une chance unique dans notre pays : celle de regrouper diverses communautés d’origine étrangère en raison de notre long et lourd passé colonial. Ces communautés nous permettraient de réaliser de gros contrats commerciaux à l’étranger sans passer nécessairement par des intermédiaires locaux plus lents et plus coûteux. Saisissons donc cette chance pour faire de la France un pays multiethnique, multiculturel, et donc riche par essence. C’est cette réalité positive qu’il sera nécessaire de montrer et d’imposer tôt ou tard à l’étranger, vu que la France, plus que toute autre nation, incarne la culture dans ce vaste monde, et cela déjà depuis des siècles.

 

Voici le courriel que Monsieur BANASSAT m’a écrit :

Cher Monsieur,

Je vous remercie vivement d’avoir fait figurer sur votre blog une partie de mon article publié dans Le Canard Laqué. Je me bats pour que soit reconnue la diversité en France, cette belle diversité qui fait justement toute la richesse de notre grande nation. Je me bats principalement pour la communauté asiatique avec honneur et fierté, car je connais bien cette communauté avec laquelle j’ai de profondes affinités. J’aimerais rester en contact avec vous et je vous envoie en pièce jointe le manifeste que j’ai rédigé.

Je vous dis donc à bientôt !

 

3 réflexions sur « Entretien avec Michel BANASSAT »

  1. Merci Cuong pour ton action !! J’espère qu’elle aidera les français d’origine asiatique à mieux s’impliquer dans les affaires de la France !!
    Au fait comment s’appelle la personne née au Vietnam et qui a des chances d’être élu député Européen ? (avec qui tu as eu un entretien jeudi)

    Amicalement et bonne chance !

  2. Mon Parti de la Diversité et de la Démocratie Républicaine va bientôt voir le jour et j’en suis particulièrement fier. J’espère que les Français d’origine asiatique, prenant enfin conscience de leurs devoirs vis-à-vis de la France et de leurs droits viendront nous rejoindre en masse pour s’impliquer dans les affaires de la France ! Oui, ce n’est pas seulement un droit, c’est également un devoir.
    Nous sommes tous fiers d’être français tout en ne reniant pas pour autant nos cultures respectives. C’est d’ailleurs une richesse, que beaucoup de pays nous envient, pour la France d’être multiculturelle. C’est même ce qui fait la particularité de la France d’aujourd’hui.
    Cette belle diversité, il faut la clamer haut et fort. Je compte énormément sur vous, mes amis d’origine asiatique, je défendrai jusqu’au bout vos valeurs plusieurs fois millénaires et je désire, puisque la vie associative est spécialement développée chez vous, que toutes les associations prennent contact avec moi par l’intermédiaire de ce blog ou en me rejoignant sur Facebook.
    Vive cette belle République que nous formons, vive la France !

  3. «  »Ces derniers n’ont pas conservé les traditions ancestrales des premiers puisqu’ils sont nés au sein d’un régime communiste qui nie entre autres toute forme religieuse. » »

    Un exemple concret ? Pouvez-vous citer un exemple concret, expliquer clairement par des faits réels ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *