Message d’un français d’origine asiatique – Avenir

Bonjour, Cher Cuong, Là, je prend mon courage à deux mains pour t’avouer que, comme d’autres j’ai besoin de regarder vers le bas, vers ceux qui sont plus malheureux que moi pour pouvoir nier la réalité de mon existence d’un citoyen de seconde zone en France. Comme la quasi totalité d’entre nous cela fait 50ans que je regarde et j’oeuvre et je souhaite aider les peuples asiatique avoir le droit à participer en tant qu’acteur dans leur pays, à utiliser leur capacité intelectuel ou technique…etc afin de contribuer à libérer leur pays du sous dévéloppement dans tous les domaines et dévélopper leur pays. Jusqu’à là je suis content d’avoir fait tout ça car cette action m’aide à oublier mon propre sort d’être français de seconde zone (métro, boulot, dodo, sans d’autres ambitions ni idéales) et le sort des autres français d’origine asiatique en france : sont-ils mieux que ceux à qui j’ai consacré mes actions?
Heureusement, il y a ce peuple asiatique moins dévélopper qui me sert d’alibi pour me valoriser car en France, comme beaucoup d’autres je me trompe en me faisant passer pour un SAGE, c’est à dire tant qu’on vient pas me chercher chez moi pour me demander de prendre une place responsable de l’avenir de notre nation (je t’avoue que pendant quelques mois, après mai 2007 je me suis accroché comme énormement d’autres qui se respectent au téléphone en espérant recevoir un coup de fil venant de l’Elysée, mais en vain). Je ne bouge pas. Et je me crois incapable parce que personne ne vient me chercher pour me donner une responsabilité pour participer à l’évolution de la société française ou de la politique aux échelons communal, départemental ou national. Avec ton combat, j’avoue que je me sens tout petit, lâche et pètes au dessus des fesses.
Entre nous, les français d’origine asiatique, c’est l’égo, c’est le narcissime, c’est le vantardise, c’est la sactifation de soi même qui prônent. Nous n’arrêtons pas entre nous de se vanter en disant on gargne plus que d’autres, d’avoir le meilleur travail, meilleur patron, meilleur ami, meilleure relation, meilleur enfant à l’école (ça, c’est le complex des réfugiers, jamais débarassé) on n’arrive à survire grâce à ces vantardises qui provoque la jalousie entre nous. Ce n’est pas par hasard que dans les organisations de travail où sont nombreux français d’origine asiatique, la direction choisit toujours comme responsable une autre diversité (arabe ou africaine…) car les français d’origine asiatique en France ou hors de leur pays supporte mal un chef issu de leur racine. C’est donc une suprême bêtise. Je me suis repenti maintenant mais à mon âge, revenir ves les bons sentiments est il util? Car là, je me rejette et tout le monde sait que tromper les autres, c’est facile mais arriver à se tromper soit même comme je fais avec moi même, c’est un comble. Je ne vais pas me suicider pour me racheter maintenant. J’ai des enfants à nourrir et pour pouvoir survivre je pense que je dois continuer à me flatter mais je souhaite que tu arrives quand même à ouvrir les yeux de ces français d’origine asiatique plus jeunes car ça y va de leur propre avenir en France ainsi que celui de leur descendant.
S’ils arrivent à ouvrir leurs yeux avec courage, notre pays la France va gagner en idées, en participations, en équilibre au sein des composants de la Nation grâce à leur dose de sagesse, de modération, d’humilité, de pardon et d’oubli du passé politique : par conséqquence tous les français marchent au même pas sans regarder en arrière ni vouloir désavatager les uns les autres…etc. Le résultat global est que le déclin attendu de notre Nation, la France serait au moins ralenti en attendant un sursaut national. Mais quand et comment et par qui? Maintenant Cuong, oublie moi.

Une réflexion au sujet de « Message d’un français d’origine asiatique – Avenir »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *