Les Français d’origine asiatique – analyse de Cuong PHAM PHU

Les Français d’origine asiatique sont des citoyens de seconde zone. Ils ne sont pas représentés aux niveaux communal, départemental et gouvernemental par rapport aux autres composantes de notre nation (bien que le taux de diplômés soit meilleur et supérieur de plus de dix point par rapport à la moyenne).  Ils ne sont pas représentés dans tous les échelons. Cela veut dire qu’ils ne participent pas aux prises de décisions politiques, économiques, sociales qui déterminent l’avenir de notre pays, la France mais aussi leur propre avenir et celui de leurs enfants, leurs descendants.
La France, dans le contexte de la mondialisation où l’individualisme prime, perd le repère et ses valeurs et elle va inéluctablement au mur, si chacune, chacun de nous ne réagit pas, ne se donne pas pour notre Nation. Et, pour réagir, une seule façon, c’est-à-dire d’être acteur et non spectateur.
La nation va mal, très mal.  Une composante «asiatique » de la nation  est écartée des décisions concernant l’avenir du pays et si les Français d’origine asiatique sont écartées, ils ne se donnent pas naturellement pour notre pays, car ils se retournent vers leurs pays d’origine.
Il faut renverser la tendance, il faut que chaque Français de toutes origines dont ceux d’origine asiatique se donnent prioritairement pour leur pays d’accueil, la France. Car c’est ici qu’ils vivent et qu’ici, ils seront enterrés.

Il convient de se rappeler l’aspect historique et  analyser les raisons de cette « mise à l’écart ».

C’est vers 1620 que Richelieu suggéra au roi, Louis XIII, de s’entendre avec Rome, afin d’envoyer un missionnaire français évangéliser les Vietnamiens. En 1858, sous Napoléon III, ce sont les premières interventions militaires au Vietnam puis au Cambodge et au Laos qui forment l’Indochine française, un des fleurons de l’empire français. La France est présente aussi en Inde, dans les établissements, notamment à Pondichéry et puis, elle possède quelques concessions en Chine, surtout celle dans le Canton qui est sous l’autorité du gouverneur général d’Indochine française. En 1897, le gouverneur général, Paul Doumer – futur 14e Président de la République, créa un véritable état colonial avec les structures administratives de l’Indochine. Elle se transformera vite en une colonie d’exploitation économique en raison de la présence de plusieurs ressources naturelles qui allaient enrichir la France durant les années de sa domination sur le Laos, le Cambodge et le Vietnam.

Pendant la Première guerre, il y avait plus de 100 000 travailleurs chinois recrutés en Chine pour pallier le manque de main-d’œuvre. Et, à l’instar des autres peuples des colonies de l’empire Française de  l’Afrique, 100 000 indochinois, la plupart sont des  Vietnamiens, viennent en France également pour soutenir l’effort de guerre ; 60 000 d’entre eux combattrons dans les tranchées, 40 000 travailleront dans les usines d’armement. Nous pouvons voir sur le site internet réservé à la mémoire des soldats, des milliers des morts pour la France ont des noms vietnamiens. L’état-major reconnaîtra qu’ils ont été de bons soldats mais qu’ils ont été assez mal traités par leurs frères d’arme français, car ils les soupçonnent de voler leurs femmes. Après la Seconde guerre mondiale, en 1945, la France a voulu retourner en Indochine par la force.  La guerre s’est terminée par la perte de Dien Bien Phu en mai 1954, a fait plus de 100 000 morts, si on compte, morts aux côtés Français, dont  45 000 soldats indochinois (armées Etat associés) et 15 000 soldats Africains et Nord-Africains. Les accords de Genève signé par Pierre Mendès France  divisent le Vietnam en deux parties, le Nord et le Sud et la guerre continue aussi au Laos, jusqu’à avril 1975, pendant vingt  ans encore. Au Cambodge, les khmers rouge – soutenus par la Chine, sont chassés par les troupes vietnamiennes en 1979 et la guerre civile y perdure encore de nombreuses années. Il y a eu, un mois après l’entrée des troupes vietnamiens au Cambodge, à la frontière entre la Chine et le Vietnam, une guerre fratricide  pendant quelques mois entre ces deux pays sur une frontière longue de plusieurs centaines de kilomètres.

Les Français d’origine asiatique sont sur le sol de notre pays, la France, depuis le début de la Première guerre. La majorité est arrivée après la chute de Dien Bien Phu en 1954, c’est-à-dire à la fin de la colonie en Indochine (Laos, Cambodge et Vietnam) et la fin des comptoirs en territoire de Pondichery (Inde) ; Puis, après les troubles politiques en 1975, la chute du Vietnam du Sud et les changements des régimes au Laos et au Cambodge.

Il faut compter aussi une partie des Chinois du Vietnam, du Cambodge et du Laos qui ont la tradition d’aller de pays en pays. Cette population chinoise  est arrivée  au Vietnam en plusieurs vagues. La première se situe vers le XVIIe siècle, chassée par la dynastie Qing. La plupart des émigrants est arrivée au Sud du Vietnam qui, à l’époque, appartenait au Cambodge et était très peu peuplé.  La majorité des Français d’origine asiatique est venue de l’ancienne Indochine et du Territoire de Pondichéry, en Inde, et aussi des dizaines milliers des enfants coréens adoptés par les familles françaises ; Ils sont venus également de la Chine par le passé et aussi à présent.
Nous avons vu que les Français d’origine asiatique est une composante incontestable de notre pays. Voici les principales causes de leur mise à l’écart.

La majorité d’entre eux est de la religion bouddhiste influencé par le confucianisme chinois. Le bouddhisme dont une des nobles vérités est celle de l’origine de la souffrance qui repose sur le désir (cela veut dire le désir donne la souffrance). Le confucianisme permet l’émergence d’une classification des couches de la société et veut que les gens obéissent aux puissants. Le confucianisme est un outil pour les gouvernants permettant la constitution de barrières hermétiques entre les groupes sociaux.
Mais il ne faut pas oublier que l’islamophobie en France et l’Asie est le continent où vivent deux tiers des musulmans dans le monde.
Une autre partie non négligeable des Français d’origine asiatique est  chrétienne.
Environ 15% de la population du Vietnam, du Laos et du Cambodge sont catholiques. Tandis que la Chine, 6% de la population sont protestants. Je vous rappelle que la France est un pays catholique et nous savons tous la différence sur le rapport avec de l’argent entre protestants et catholiques en Europe ; par ailleurs, avec la présence des Etats-Unis d’Amérique pendant plus de quinze ans au Vietnam, en Indochine, les catholiques sont« américanisés », une partie d’entre eux a un rapport similaire avec de l’argent comme les protestants.

Lorsque les Français d’origine asiatique sont établis en France, par le passé colonial, le rapport entre « maitre-Français, colon, employé-jaune, paysan » existait toujours. Donc, relever la tête reste très compliqué.  En plus, ils sont arrivés souvent sans rien, seulement avec les deux mains vides. C’est pour cela que pour ceux qui veulent le faire, ils montrent leur réussite à travers une belle voiture, une belle maison. Certains Chinois d’Indochine achetaient des papiers d’identité des vrais refugiés pour venir la raison plus pour ne pas « se faire exposé » (Nous avons vu le sort malheureux des milliers d’Hmongs du Laos – alliés des Français puis des Américains sont expulsés des camps en Thaïlande vers le Laos récemment).

La France, pays « civilisé » dans le passé colonial, avait pratiqué aussi le « divide et impera », diviser pour régner. Le Vietnam est ainsi divisé en trois parties. Les Vietnamiens sont utilisés pour être fonctionnaires (dans la police… ) au Laos et au Cambodge. Ainsi, les gens locaux ne traitaient leurs problèmes qu’avec les « Vietnamiens » reçus les ordres d’en haut. Et cette pratique continue jusqu’à présent, – par les Français qui se disent amis de l’Asie ! -, Et pour garder leur propre commerce, par les sinologues, les spécialistes de Chine, du Cambodge, du Laos, du Vietnam…

Pourquoi continuent-ils de les diviser ? Ils sont tous Français maintenant, et leur pays, c’est la France ! Point ! D’ailleurs, le fait que les pays d’origine de ces français ne soient pas très « démocratiques », certains parlementaires français militent aussi pour le Droit de l’Homme, (curieusement la majorité des Français d’origine asiatique se trouve dans leur ville, leur circonscription) de ce fait, c’est le meilleur moyen pour que ces Français d’origine asiatique se tournent vers leurs pays d’origine. Ces élus qui ne pensent pas à l’intérêt général, celui de la Nation, mais seulement leur intérêt personnel. Et 1975 est déjà loin, mais ces Français d’origine asiatique sont toujours considérés comme des boat people, bien que plus de 35 années soient passées et ça fait déjà trois générations depuis.

Non ! Ils ne sont plus des boat people, ils doivent être des citoyens à part entière avec leurs droits et leurs devoirs envers leur nation qui est la France. Et tous ne sont pas arrivés en France comme boat peoples. Ils sont en France depuis le début du siècle dernier et depuis les années 1950.

La France perd le repère et ses valeurs. Avec la mondialisations, l’égoïsme et l’individualisme, les Français ne reconnaissent plus la France qu’ils connaissaient, il y a cinquante ans. Il y a trop d’iniquités, trop d’injustices créées  par la classe dirigeante, par ceux qui se sont nommés élites, intellectuels. La partie des élites, des intellectuels d’origine asiatique a aussi sa part de responsabilité. Les intellectuels veulent garder leur propre commerce se disent spécialistes. Les politiques d’origine asiatique de droite sont souvent bernés et dupés ; ceux de gauche, renient leur origine (interdiction de parler leur langue d’origine de la famille, de fréquenter les amis « jaunes »…). Ceux qui sont élus pourtant grâce à la place réservé à la diversité ne se considèrent pas comme diversité, évitent ainsi leurs responsabilités,  ne vont pas voir comment vivent leurs compatriotes de même origine…

Cuong PHAM PHU
Fondateur du Cercle de réflexion sur l’avenir des Français d’origine asiatique

11 réflexions au sujet de « Les Français d’origine asiatique – analyse de Cuong PHAM PHU »

  1. pour cette enieme contribution de CUONG, Leon BLUM ne sait plus ou donner la tete ; traiter Cuong de gauche? de droite? de asiat? de francais ,vrai comme souche? en tout cas il y a matiere a traiter comme disait l autre(francais evidemment)

  2. La France dont tu parles, çà fait longtemps que je m’en contrefous. Toi et les autres, vous venez d’arriver et vous faites comme les immigrés des années 80, vous revendiquez votre place, votre intégration (SOS Racisme, France Plus etc.) et vous nous donnez des leçons, à nous qui sommes là depuis 1956. Nous, on est français depuis notre naissance, point barre, si on se bat, c’est pour une société juste, anti-capitaliste et non pas pour une nation quelqu’elle soit (ni l’allemande, ni la britannique, ni la française), pourquoi? Parce que le nationalisme, c’est la guerre, c’est la raison pour laquelle Mitterrand a lancé la construction de l’Europe mais, cette Europe est la pire des choses pour tous les peuples parce que ce n’est que l’Europe du fric, de la finance et des marchandises.

    S’il y a un combat à mener, c’est sûrement pas celui que tu fais semblant de mener, un combat qui relève du plus pur communautarisme et qui est un pur phantasme. Tu crois que ce sont les politiques et le législateur qui, dans leurs bontés, ont donné des droits et une représentativité politique gouvernementale aux minorités arabes et noires. Quand vas-tu comprendre, bordel de merde! que leur représentativité politique, c’est à elles seules qu’elles le doivent. Combien y a-t-il de Viets dans la rue à manifester pour réclamer leurs droits, à supposer qu’ils n’en ont pas. Qui a fait les 3 marches de l’égalité de 1984, 1985 et 1986? ce sont les beurs! Où étaient les Viets? Pourquoi ne réfléchis-tu pas à la question de savoir pourquoi Olivier Faure n’épouse pas ton combat de merde. Tu me diras qu’il t’a reçu et moi, pas, tout simplement parce que je ne m’intéresse pas au PS et donc, je n’ai jamais demandé à être reçu ni par lui, ni par Emmanuelli, ni par Vals. En revanche j’ai été reçu par le cabinet de l’ancien ministre des anciens combattants, Mékachera et par l’IGAS (inspection générale des Affaires Sociales) et pas pour parler de ta « cause »dont je m’en fous complètement. Tu veux être ministre, sous prétexte que tu as les yeux bridés et que les yeux bridés seraient un signe d’intelligence. Tu te fous pas de notre gueule! Non mais dis donc! Est-ce que tu t’es regardé? Est-ce que tu crois que tu as des compétences particulières pour diriger toute une administration de plusieurs milliers de personnes; il faudrait déjà que ces personnes puissent te comprendre chaque fois que tu prends la parole. Or, chaque fois que tu prends la parole, on a du mal à te comprendre (parce que tu t’exprimerais certainement mille fois mieux en vietnamien) parce que tu parles très mal le français. Je vais, si tu passais devant une commission d’intégration à la citoyenneté ou devant l’OFPRA, ton dossier serait rejeté en 30 secondes. Pourquoi ne vas-tu pas aux cours du soir du CNAM par exemple, ça t’aiderait certainement plus que tes conneries. Moi-même, je n’ai aucune honte à aller me réinscrire à la fac.
    Allez, mon vieux, à la prochaine

  3. @Léon, juste une remarque, tu es professeur, c’est à dire tu donnes les éducations aux jeunes. Mais ton vocabulaire et ton language que tu utilises comme un voyou. Tu n’aides pas pour l’évolution dans le bon sens de notre société.
    Tiens, tu m’as dit que tu voulais voir Liem Hoang Ngoc. Si tu es fort, je te lances un défi d’être reçu par lui comme l’entretien entre Liem et moi.
    Et voici un message que je t’avais adressé il y a qqs jours :

    @Léon,Si tu es fort, tu as le “niveau”, présente toi devant le peuple comme moi je l’ai fait car j’ai été candidat à l’élection cantonale en Seine et Marne, en mars 2011. J’ai deja parlé des élites que tu fais partie mais toi, tu es rejetté par eux ici. J’ai également parlé de toi dans les messages personnels et à travers mon Blog là. Tu vois, tu fais partie des ces élites pourtant je ne te rejette pas.
    C’est à toi de tirer la conclusion au niveau personnel.

    Voici quelques messages parmi d’autres que j’ai reçu suite à mon portrait sur RFI (deux parties) :

    Partie 1 http://www.rfi.fr/emission/20110504-1-cuong-pham-phu
    Partie 2 http://www.rfi.fr/emission/20110504-2-cuong-pham-phu

    “Cuong,J’ai écouté l’émission de Rfi avec beaucoup d’intérêt. Ce qui est frappant c’est que ton patriotisme qui te parait ,à juste titre naturel, est dépassé pour beaucoup de nos compatriotes hélas. C’est bon que tu le rappelles.
    Tu as eu raison de tenir tête à la journaliste qui te tendait des pièges comme le choix de la chanson en évoquant celle de Gainsbourg.

    Ce que je ne comprends pas c’est que tu es prêt à changer de nom . C’est un nom très honorable et je ne vois pas pourquoi tu en changerais. Napoléon s’appelait Bonaparte (Buonaparte en gênois). C’était un nom étranger qu’il a gardé jusqu’à ce qu’il devienne empereur . Les rois se faisaient nommer par leur prénom et Napoléon ,bien qu’issu de la Révolution, a continué cette pratique.”

  4. Léon, j’ai oublié de te dire que tu fais partie de la quasi totalité de ceux qui se sous estiment, de ceux qui n’ont pas confiance en eux même malgré leur désir d’être élite de par leurs gros diplômes : comment veut tu que les autres nous estiment si on se déteste, on se rejette… Par conséquent, ce qu’il reste, c’est juste le bonheur matériel. Je parie que tous tes élèves dans toute ta carrière d’enseignant reçoivent de toi le mésestime de soi même par conséquent mérites tu la place d’enseignant aux jeunes?
    Je pense et je souhaite que tu ne propages plus ton enseignement sur mon Blog car c’est très négatif pour notre société et pour la jeunesse française. Et c’est la conviction que à partir de maintenant je n’apprends de toi que de la grossièreté et de la haine de la société française donc de ses citoyens. C’est le contraire de ce que j’essaie de propager, c’est à dire, l’union entre citoyens de divers origines, l’amour de la nation et l’évolution positive des citoyens français d’origine asiatique.

  5. Mon vieux, je n’écris pas sur ton blog des textes théoriques, c’est un peu comme si je retranscrivais une conversation. Donc, je parle, comme l’autre jour, au resto. Je constate que tu ne réponds jamais directement à mes critiques, qui sont pourtant des critiques de fond. Par exemple, pourquoi tu es venu en Europe, cette migration est liée à la politique du Vietnam vis-à-vis des jeunes (il n’y a pas de boulot au Vietnam, par conséquent, les jeunes, démerdez-vous pour quitter le pays) et toi-même l’as reconnu. Même si on peut comprendre l’auto-censure de nos compatriotes, on peut quand même savoir des choses par des canaux officieux comme les ONG. Quant à Liem, pourquoi ne retranscris-tu pas ce que vous vous êtes dit, comme pour tous tes autres contacts et quant à le rencontrer, pourquoi faire? Pour l’heure, il n’entre pas dans ma stratégie de le voir, ok! Certains autres parlementaires, peut-être, mais sûrement pas pour parler de diversité. Ce concept sarkozyen m’irrite au plus haut point.

  6. en parlant de compétence, Leon doit savoir que les grandes diplomes comme de l ENA etc ne font que contribuer a créer le capitalisme mondialise que TU DETESTES. Ces gens la font appliquer ce qu’ils apprennent a l ecole a notre societe , c est pas nouveau (et quand sego royal dit que hollande n’a rien fait , pas 1 fois de bien pour la FRANCE, pas gentille pour le père de ses enfants..; C’est exactement ce qu’elle pense des compétences des gens des grandes ecoles dont royal elle memme.

  7. suite de no 6; Bernard Tapie n a meme pas de certificat d etude primaire mais il a seduit les francais dont le plus intelligent politicien apres degalle et tres mefiant. Il terrassait tous le ps a commencer par le dauphin tres intelligent fabius et autres et AVOIR mr Mitterant, le seul a l avoir d ailleurs donc aussi beaucoup de ministres est ds ces cas et donc «  »bourres d experts, conseillers etc…. il ne suffit pas de bien parler francais pour etre competent; Je me rappelle etant petit en chine 1 copain gosse de mon age venait stutefait me dire «  »la haut 1 petit comme nous parle terriblement bien le hollandais? il m a amene voir . et a cote de ce gosse blonde 1 couli chinois nous hurlait « c’est evident puisqu il a des parents hollandais PAUVRE de NOUS bien innocents gosses.

  8. et quand Mr le PRESIDENT faisait le discour en AFRIQUE disait que les africains ne sont pas montes dans le train de l histoire: il parait que il a lu le discour prepare par mr le conseller special mr GUENO? tu vois meme le discour ils, les politiciens si competennts a ton sens n ecrivent pas eux meme et se fient aux specialistes; tu as deja vu par ex MAM passe de ministere EDUCATION a INTERIEUR puis defense et chirac de budjet a agicuture pus interieur et idem pour touc ceux la ; crois tu innocemment a leurs competences et TECHNIQUES en plus dans tous ces domaines.

  9. sans lecep B Tapis seduit et convainc du PS, an sarkosyste pure et dure et arrive a faire payer les francais 400 millions dont vous meme Leon en passant outre la decision des vrais magistrats et se faire justice soi meme par l intermedire des gens de l ENA DONC PAS BESOIN absolument DE DIPLOMES MAIS LA CONFIANCE ET L ESTIME EN SOI POUR SE FAIRE ESTIMER PAR LES GENS INTELLIGENTS!! /. GISCARD DISAIT « ON EST BIEN SERVIE QUE PAR SOI MEME » MR Leon.

  10. J’ai lu ton texte, ce n’est pas une analyse. C’est une argumentation pour dire que les Viets sont français et doivent se battre pour la France. Cette argumentation est faite de copié-coller de tout ce que tu as pu ramasser sur le ouaib concernant l’histoire des conquêtes coloniales, mais que tu as cependant du mal à digérer. Pourquoi il faut se battre pour la France, ça, c’est la posture en général des élus, de ceux qui sollicitent un mandat, ils invoquent toujours l’intérêt supérieur de la nation. Ce qu’il faut rappeler, depuis Marx et Engels, c’est que la nation est traversée par les tensions, tensions dictées par des intérêts contraires; c’est ce qu’on appelle des conflits de classe (aristocratie contre bourgeoisie, bourgeoisie contre prolétariat), la révolution de 1917 a dépassé ces tensions et a dépassé la limite des Etats-Nations. Les conflits entre Etat-nations européens sont vus comme une manipulation du capitalisme international dont le colonialisme est une des stratégies. La révolution soviétique a réussi à fédérer tous les partis révolutionnaires du monde entier et à leur donner une formation révolutionnaire. Ho et Mao ont été formés par les partis ouvriers européens, notamment le parti communiste. La révolution de 1917 est une espèce de réplique sismique de la révolution française. Des débats ont eu lieu pour trouver comment construire un mouvement ouvrier international. Voici comment on a fait pour arriver de la première à la quatrième internationale, citons un article d wikipedia sur le sujet.
    L’Internationale ouvrière fut fondée, à l’initiative notamment de Friedrich Engels, par les partis socialistes d’Europe lors du Congrès de Paris en juillet 1889 ; elle est aussi connue sous le nom de Deuxième Internationale, ou Internationale Socialiste.

    Certains anarchistes furent présents à ce congrès, réclamant le groupement des travailleurs en lutte essentiellement sur le terrain économique, et rejetant la division politique, mais ils en furent exclus pour les raisons de divergence tactique claires.

    Se fondant, comme la Première Internationale, sur le constat de la lutte des classes, la Deuxième Internationale milite jusqu’au début du XXe siècle sur les bases du marxisme. Mais certains courants se développent à la droite de l’Internationale, prêchant l’abandon du principe selon lequel « l’émancipation des travailleurs doit être l’œuvre des travailleurs eux-mêmes » (principe révolutionnaire qui était celui de la Première Internationale) et recommandant de privilégier le parlementarisme et le réformisme. En 1904, le congrès donne cependant raison au révolutionnaire Jules Guesde contre le « réformiste » Jean Jaurès, choix inverse de celui des élections qui donnent 31 députés à Jaurès et 12 à Guesde.

    Après le déclenchement de la Première Guerre mondiale, les leaders socialistes (à l’exception des Russes et des Serbes), votèrent les crédits militaires demandés par les gouvernements. Les militants fidèles à l’internationalisme et au pacifisme dénoncent ce reniement de la majorité, et militent contre la guerre – ce qui leur vaut souvent d’être exclus de la Deuxième Internationale (c’est le cas par exemple de Rosa Luxemburg et de Karl Liebknecht en Allemagne). Certains de ces militants hostiles à la guerre seront plus tard appelés « communistes », par opposition à leurs ex-camarades socialistes ; d’autres opposants à la guerre formeront l’aile gauche des partis socialistes (socialistes révolutionnaires). Durant le conflit, deux conférences, celle de Zimmerwald et surtout celle de Kienthal, ont réuni les militants de la gauche de l’Internationale, parfois exclus, pour s’opposer à la guerre et aux dirigeants socialistes la soutenant.

    Suite à la Révolution russe, de nombreux socialistes quittent la Deuxième Internationale pour rallier l’Internationale communiste fondée par les bolcheviks en 1919, et comportant déjà diverses organisations communistes (notamment les spartakistes allemands exclus du SPD) pendant la guerre .

    D’autres vont former l’Union des partis socialistes pour l’action internationale, connu sous le nom d’Union de Vienne ou Internationale Deux et demie.

    En 1923, les derniers partis membre de l’Internationale ouvrière se rassembleront avec ceux de l’Union de Vienne pour former l’Internationale ouvrière socialiste.

    En 1920, le mouvement socialiste en France, se scinde en deux au congrès de Tours avec à droite la SFIO et à gauche le PCF.

    En plus de la construction européenne, voilà un ensemble d’éléments historiques qui indique que l’on va vers la mort des Etats-Nations au sens où tu l’entends.

  11. Leon, qqs les defauts des français d’origine asiatique ou ceux des « colonisateurs » ou Dieu ne c est qui, CUONG essaie de valoriser les français d’origine asiatique en France comme ailleurs dont TOI meme et tes descendants VIET (pour toi il n’y a que des VIET et DE 1954)….car ils en ont besoin pour etre vrai hommes et femmes LIBRES rien pour ne pas SE rejeter soi_meme en se meprisant malgre leurs GRANDS DIPLOMES!!! comme toi, tu est l’exemple pour eux dans ce drame moderne. Toi ELITE et surtout enseignant! que tu ne te respecte pas c est ton drame personnel mais merci de ne pas inciter les autres surtout les Français d’origine asiatique a ne pas OSER vouloir , espérer et justement «  »chercher  » a aller vers le large qui N’EST que l’endroit naturel de ceux qui croient a la VIE, la VRAIE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *