L’égalité, c’est le seul moment qu’on est dans l’isoloir. Exprimez votre colère!

J’ai raison de prendre le risque de saisir les Français pour leur prévenir du déclin de notre pays, notre nation, de la mauvaise orientation de nos dirigeants politiques (quelque soit leur tendance politique), de la corruption, du cumul des mandats exagérés des élus, du statut d’être larbin politique de base, de la méprise des élus et des nommés politiques contre le peuple et des gens d’en bas.
Et j’ai raison.
Cet article dans LeParisien du 03 janvier 2012 est une preuve de la pratique politique des classes dirigeantes.
C’est le signe que notre pays, notre nation va mal.

Pour avoir une circonscription, François Fillon, Premier ministre d’un « grand »(?) pays en exercice est contesté, Claude Guéant, Ministre d’un ministère Régalien est désavoué. Et Ségolène Royal, ancienne candidate à la présidente de la République qui avait rassemblé autour de sa candidature plus de 17 millions de voix au seconde tour en 2007. Elle avait un thème fondamental qui marquait sa personnalité : « La désobéissance ». Quelle ironie!
Elle avait peut être eu le courage, elle avait voulu sans doute aller au bout de sa démarche mais  ses lieutenants (ceux qui l’ont quittée par l’opportuniste et ceux qui restent avec elle également) ont une grande part de responsabilité car ils ne veulent que protéger leurs propres intérêts. Pour d’être encore réélu.
Et le peuple voit tout cela. Ils vont saisir l’occasion aux élections cette année car chacune, chacun d’eux savent que dans l’isoloir, une personne-une voix. Et c’est au moment dans l’isoloir où c’est l’unique moment qu’on est égalité : même un Maire, un Président de la République n’ont qu’une voix comme eux-les gens d’en bas – le peuple.  Cuong PHAM PHU.

Dans leParisien du 03.01.2012
capturer-parachutage-parisien-du-03-janvier-2012.JPG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *