Deux chinoises corvéables à merci

C’est un article dans 20 minutes le jeudi 11 juin 2009.  Que pensez vous de ce mode de vie en France, en 2009, par une personne dont son métier est journaliste?

deux-chinoises-corveables-a-merci.JPG

2 réflexions sur « Deux chinoises corvéables à merci »

  1. C’est triste de voir que des gens bien avisés et socialement favorisés et en plus, puisque journalistes connaissent les lois et les peines encourues exploitent sans compassion leurs compatriotes, ou tout simplement leur semblable honteusement, oui c’est la honte. Que ces gens inhumains soient rejetés par tous car c’est vraiment décadent et ignoble de leur part et c’est destructeur pour l’image des diversités évoluées en France ou ailleurs qui cherchent à être humains à part entière : ces gens là, vont jusqu’à argumenter  »diablement » leurs comportements ignobles. CREVEZ vous, les SAUVAGES sans état d’âme ni de morale.

  2. Bonjour CUONG (ton prénom?) si tu peux, essaies de parler aux politiques de tout bords de protester auprès des juges concernés de leur trop grande tolérance vis à vis de ces criminels dangereux, car cela peut donner les mauvaises idées aux « avares » sans scrupule : ces juges si complices sont à critiquer car sont peu responsables et loin de l’opinion de notre société évoluée actuelle : AVEC SURCIS et pourquoi ne pas, ces juges demander à ces SANS GENES DE RÉMUNÉRER ces exploités des tous ces mois sans-salaires? Et les cotisations sociales?? Ces gens la ne seront touches dans leur être que QUAND ON PIOCHE DANS LEUR PORTE MONNAIE, voila ces juges doivent être plus proches de ce que veulent les FRANÇAIS dignes d’être FRANÇAIS – pas chauvin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *