Les français d’origine asiatique – Avenir.

Bonjour,
Je vous joins ce que pense May qui est venue du Laos.
J’ajoute à la dernière phrase du texte ma contribution :

Bonjour Cuong,
Je voudrais vous expliquer pourquoi je vous apporte tout mon soutien.
Je vous l’avoue, j’ai été dégoûtée de la Politique suite à différents évènements, mais la Politique reste incontournable et essentielle, dans la vie de tout citoyen. Car même sans voter, même en restant dans son coin, un citoyen penche dans les décisions de son pays et donc de sa propre vie…
En 2002, j’ai voté pour la première fois de ma vie. En sortant du bureau de la Mairie, une vieille dame m’apostrophe et s’exclame fièrement : « J’ai voté FN ! Car il y a trop d’Arabes _Pourtant, dans le village où nous étions, il n’y avait que 2 familles marocaines parfaitement intégrés_Je n’ai pas voté contre vous les asiatiques hein ! Vous, les chinois vous vous tenez à carreau ! » Cette phrase m’avait indigné…
Nous, les Français d’origine asiatique, nous sommes des citoyens intégrés de l’ombre. La plupart d’entre nous, restent dans la soumission et l’obéissance, de peur de décevoir notre famille, notre communauté, notre Patrie la France. Pourtant, nous pouvons faire entendre nos voix, voir nos devoirs et droits entendus et respectés autant que ceux des autres citoyens français. Mes mots peuvent choquer car je me considère comme étant une citoyenne du monde.
Beaucoup de personnes vous dénigrent en disant ; « Il attise la haine entre les communautés ». C’est faux !
Je vois autour de moi, des citoyens français faisant partie de leur « communauté », maghrébine, juive, antillaise, africaine etc.., pratiquant la solidarité entre eux, pratiquant leurs coutumes et respectant les lois de la République, pour la plupart, sans que cela choque les uns et les autres. Pourquoi une communauté de Français d’origine asiatique choquerait-elle, si elle s’intègre et respecte la Laïcité et la République ?
Je n’ai pas eu de haine ni de rancœur devant cette dame qui m’avait apostrophé, devant cette collègue stagiaire qui m’avait pris ma promotion car le directeur avait le préjugé de croire qu’une « asiatique, malgré ses compétences, avait une image trop douce pour commander des hommes » (dixit cet homme), devant ces gens me passant devant, sans vergogne dans les files d’attente ,en toute impunité car les représentants de l’Etat avaient peur ou ne voulaient pas de vagues…
Je n’ai pas eu de haine ou de rancœur non plus quand certains membres de ma propre communauté ont appelé au boycott de mon livre- car nous sommes un peuple de pudeur, ni quand beaucoup de journalistes français qui m’avaient promis des articles dans les magazines, dans des émissions TV m’ont lâchée….
Le courage ne me lâche pas comme il ne vous lâche pas, malgré les obstacles et les critiques. La France, notre France, notre Patrie, pays de Lumière permet théoriquement la Diversité, la Tolérance et le Partage dans le respect des différences, alors mettons en pratique ce qu’elle nous a appris et enseigné.
Bon courage Cuong pour ce combat politique. Vous avez tout mon soutien. May.

——————————————————————————————-

Puisque les français d’origine asiatique ont le même devoir que leurs compatriotes de souche ou de Diversités non asiatique, nous devons rendre à la France, c’est-à-dire aux Français ; ce que la France nous donne (l’éducation, formation professionnelle…). La manifestation de notre gratitude envers notre France bien aimée doit se traduire sous forme de notre participation responsable dans tous les domaines où nous sommes absents, comme dans les organismes d’Etat à tous les échelons du pays.
Jusque là, les Français d’origine asiatique, malgré leur intégration réussie, malgré leurs compétence technique, économique, …, ils sont cantonnés dans des rôles techniques, secondaires et toujours dans l’ombre alors que d’après les statistiques nationales, ils sont surdiplômés (plus 20%) par rapport à tous les autres communautés nationales. C’est sûrement à cause de leurs caractères plus arrangeants et plus doux… que les autres communautés nationales ayant déjà accédé au pouvoir, n’ont aucun intérêt (pour partager le gâteau de responsabilité) à les encourager, à les former, à les rappeler à leurs devoirs de citoyens à part entière mais, au contraire souvent ils sont découragés, empêchés par divers méthodes pour les cantonner à leur place. C’est-à-dire, il ne faut pas que les Français d’origine asiatique soient membres du Conseil municipal, soient syndicalistes, grands fonctionnaires, en somme soient décideurs de petites ou grandes orientations politiques, économiques ou sociales de notre pays.
A ces empêcheurs, je leur dis qu’ils préfèrent gaspiller l’agent des contribuables destiné à la formation des Français d’origine asiatique depuis des générations pour ne pas partager la responsabilité donc garder la responsabilité (payante) pour eux et pour ceux qui arrivent à forcer le Cercle du pouvoir d’une façons moins douce.

Conclusion : Ces empêcheurs, pour moi ne sont pas dignes d’être de bons compatriotes et bons français car ce ne sont pas l’intérêt de la France mais, leur intérêt personnel et les amis de leur clan. Car, la France, elle ne doit pas être au dessous de l’intérêt personnel.
Nous allons mourir, chacun notre tour. Mais la France doit vivre pour toujours.
Cuong PHAM PHU.

2 réflexions au sujet de « Les français d’origine asiatique – Avenir. »

  1. Bonjour Cuong,

    Je suis français d’origine laotienne, de la génération de fils de réfugiés arrivés en 1977 en France.
    Cela fait un petit moment que je suis vos traces (par Facebook surtout).

    Je me décide à vous écrire afin de, en premier lieu, vous soutenir dans votre combat (à l’intérieur du PS même et face à vos détracteurs conservateurs et communautaristes…) et en deuxième, de vous dire que c’est en insistant comme vous le faîtes que la cause sera entendue. Qui ne dit rien consent ! Cet adage s’applique terriblement bien en France que ce soit aussi bien au sein des entreprises que dans la vie sociale.

    Partout ailleurs, des voix asiano-françaises, qui essaient de faire sortir les français d’origine asiatique de cet enfermement et de ce ghetto organisé et renforcé par cet autisme dont font preuve la société française et ses classes politiques, existent. Soit dit en passant, aux Etats-unis et au canada (http://www.asian-nation.org/politics.shtml) la même lutte perdure.

    Chez agoravox.fr (http://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/en-france-le-tigre-peine-a-rugir-71280), il me semble que le même combat y est mené.

    La représentation des asiano-français, dans l’administration, dans les entreprises, dans la politique, dans l’art, dans le spectacle, dans les médias passera d’abord par la réussite sociale, symbolisée par l’implication de leurs élites dans la société française. Cette représentation, qui devrait être facilitée justement par la facilité qu’ont les jeunes asiatiques dans les études, ne s’obtiendra pas par le silence, ni par l’obéissance disciplinaire.

    Comme beaucoup d’autres communautaires, soyons solidaires (pas seulement à l’intérieure de sa propre famille) ! Formons ce cercle d’élites asiano-français. Que ceux (ingénieurs, médecins, professeurs, businessmen) qui ont atteint la réussite sociale, dans les affaires, dans l’administration, dans les institutions constituent un groupe d’influence, de pression. Qu’ils financent pas exemple une localité et exigent en contre-partie un représentant asiatique au conseil municipal !

    Il faut bien dire les choses comme elles sont !

    Tant pis pour ceux qui voient du communautarisme dans mes propos. Car la règle du jeu dans ce pays (j’omets volontairement l’adjectif cher parce que vous et moi, surtout vous, n’avons rien à prouver) semble être de « bousculer pour mieux arriver ». Bref il faut être irrespectueux, ce qui est contraire à notre éducation. Il faut ouvrir sa bouche pour réclamer ce qui nous est dû.
    Il faut en finir une fois pour toutes avec ce préjugé qu’un asiatique n’est pas apte à commander (sous-entendu les autres ethnies – blancs – noirs – arabes etc…).

    Je terminerai par une note d’optimisme car je pense vraiment que la 4ème génération de ces « asiates » (pour être politiquement correct, sinon « chinetoc ») saura comment agir pour cette quête de la représentation. Un pays qui ne donne pas la parole à toutes ses composantes démographiques est voué au déclin et aux conflits.
    Il faut donner du temps au temps…Mais restez surtout actif !

    Amicalement,

    Mékhong.

  2. @ Mékhong

    chinetoc n’est pas politiquement incorrect, c’est
    laid et insultant !

    Je vais écrire une formule dont j’ai horreur, mais
    qui s’impose : il faudrait veiller à parler français correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *