Le manque de rigueur en vocabulaire chez certains journalistes et élus ou nommés.

Le manque de rigueur en vocabulaire chez certains journalistes et élus ou nommés.

L’article du France Soir, en date du samedi 13/08/2011, mentionne des « hôtels asiatiques clandestins – Fraude » pour décrire une fraude effectuée par un couple coréen. Ce journaliste qualifie d’asiatique cette opération d’un couple coréen (je cite).
Je demande aux journalistes de ne pas mettre tous les Français d’origine asiatique dans le même sac, simplement parce qu’ils sont jaunes.

Pour simplifier : depuis 1950, beaucoup de vagues successives d’asiatiques arrivent en France alors que ceux qui sont venus récemment, certains individus n’ont pas trouvé encore leur place et encore attirés davantage par de l’argent que par les valeurs fondamentales propre à la France. Ceux là se débrouillent pour faire de l’argent facile dans l’irrespect de la loi de la République.
Cette amalgame facilite la xénophobie et le racisme contre les Français d’origine asiatique qui sont la monnaie courante et surtout pendant période pré électorales.

Nous savons qu’il y a plus de quarante nationalités d’origine asiatique en France de différentes philosophies (bouddhisme – petit véhicule pour Asie du Sud et du Sud-Est, grand véhicule pour Asie de l’Est comme Japon, Corée, Chine…) sans parler du Confusionnisme, du Taoïsme, du Hoa hao… du Caodaïsme – qui  a des guides spirituels comme Jeanne d’Arc, Victor Hugo entre autres, le culte des ancêtres…. Sur cette base philosophique se forme des mentalités différentes, des modes de vie différentes, une grande différence des rapports avec de l’argent comme en Europe (la différence entre le Protestantisme et Catholicisme par rapport à l’argent). Nous n’oublions pas que l’ancienne Indochine et certaines comptoirs en Asie étaient surtout francophone  donc les premiers arrivants – pour faire court, d’origine asiatique en France depuis 1975.
L’immense majorité des communautés françaises d’origine asiatique s’imprègne de nos valeurs et souhaite qu’on ne le rappelle plus leur passé d’immigrant. Et surtout, les Français d’origine asiatique ne souhaitent pas l’utilisation de quelques nouveaux « délinquant-financier » pour remuer le sentiment anti-Français d’origine asiatique. Car dans toutes les communautés françaises, quelle que soit leur origine, il y a toujours quelques mauvais éléments qu’on doit condamner sévèrement pour les mettre à bon droit.
Ce manque de rigueur du vocabulaire n’est pas l’apanage des journalistes seulement. Un exemple : le secrétaire de la section PS du 13e arrondissement de Paris où réside la majorité des Français d’origine asiatique en France, qualifie « un Banquet Chinois, (qui) a réuni plus de 400 membres de la communauté asiatique de l’arrondissement ». De plus, quand il parle de ces réfugiés venus des pays : « le Cambodge, le Laos, la Thaïlande, le Vietnam » ; La Thaïlande ne fait pas partie de l’Indochine. Il s’agit là d’une différence fondamentale puisque cela signifie qu’ils sont venus récemment en tant qu’immigrés d’économique.

Voilà, les mauvais exemples qui portent préjudice à tous les Français d’origine asiatique honnêtes et de bons citoyens. Ces exemples font du tord à eux et également à leurs descendants.
Nous, en tant que Français d’origine asiatique, nous exigions que les élues sur liste ou les élus au suffrage universel-uninominal, fassent attention à leurs vocabulaires et ne doivent pas se servir des faiblesses passées et révolues, des Français d’origine asiatique pour leur fin politique. Car, il ne faut pas qu’ils oublient que les Français d’origine asiatique votent aussi et ils votent massivement.
En parlant du 13e arrondissement de Paris qualifié jusqu’à hier de fief Strauss-kahniens – c’est-à-dire bourré de fric (constaté par le peuple pendant l’affaire DSK aux Etats-Unis) ce qui fait que les délinquants vont toujours chercher du «cash» chez les commerçants d’origine asiatique et qui sont souvent agressés gravement. Et maintenant, je vous signale que leur commerce n’est plus autorisé à ouvrir le dimanche. Ainsi, tant pis pour le tourisme et l’économie du 13e arrondissement. C’est l’économie du 13ème tout entière qui est, ainsi, fragilisée!

Que les Français d’origine asiatique du 13e arrondissement réfléchissent et agissent sur l’étiquette qu’on leur colle sur le dos auprès des élus sur listes ou des élus au suffrage universel dans le 13e. C’est le moment de le faire, parce qu’une partie des élus abandonne DSK pour aller vers d’autres candidats. Alors, les militants et le peuple tout court doivent saisir l’occasion pour décider de leur propre avenir politique donc l’avenir du 13e arrondissement qui détermine l’avancement pour tous.
N’oubliez pas que votre arrondissement est le plus en vue et le plus actif dans tout Paris.

Bonnes vacances à tous et à bientôt.

Cuong PHAM PHU
Fondateur du Cercle de réflexion sur l’avenir des Français d’origine asiatique.

14-08-2011-13e-arrondissement-paris-journal.JPG

hotels-clandestins.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *