Lognes – réunion du conseil municipal

Voici mes deux interventions à la réunion du Conseil municipal de Lognes, lundi 24 septembre 2012. J’interviens à chaque réunion, voici une entre autres (cliquez pour lire ici).

Sujet : Subvention à l’association Accueil Cambodgien  (j’ai voté pour)

Monsieur le Maire, mes chers collègues,
J’ai quelques remarques à faire sur ce dossier concernant cette association que je connais bien et dont le père Bernard-Jean Berger est Directeur.
Cette association a un des objectifs, celui d’accompagner  des familles asiatiques en France. Or, Monsieur le Maire, mes chers collègues, je souhaite  que le personnel de cette association soit ici, parmi nous, dans cette salle, de temps à autre. C’est simplement pour se faire une idée sur les préoccupations des habitants de Lognes.
J’ai rencontré le père Bernard-Jean Berger. Il est père, donc, logiquement, il a une mission, celle de la promotion de la religion. Or, Monsieur le Maire, mes chères collègues, je préfère qu’il s’occupe du déclin de la religion de la France, dans notre pays, notre Nation.
Ensuite, à Lognes, dans notre ville, il y a des centaines et des centaines de chômeurs, des gens qui n’ont pas de travail, surtout des jeunes, une préoccupation prioritaire de François Hollande, le Président de la République, lorsqu’il était candidat. Oui, je préfère, Monsieur le Maire, mes chers collègues qu’on s’occupe des centaines, des centaines de ces cas, des jeunes qui n’ont pas du travail et, surtout, dans notre ville, Lognes.
Cuong Pham Phu
Elu, conseiller municipal de Lognes.

Sujet : l’insécurité à Lognes

Monsieur le Maire, mes chers collègues,
Je veux parler du problème d’insécurité à Lognes. Je veux parler du l’abandon de terrain par les élus de Lognes. Je veux parler de la peur, de la colère et de la déception des habitants de Lognes. Car, ils ont l’impression de vivre dans un ghetto.
Monsieur le Maire, vous avez adressé une lettre à une victime d’un cambriolage au quartier du Segrais. Voici ce qui disait de votre lettre, les victimes et voisins : « Faut-il rire ou pleurer ? » ou « De la langue de bois »…
Et, justement, le lendemain de la réception de votre lettre, Monsieur le Maire, un autre habitant de Lognes, toujours dans ce quartier, a été victime d’un braquage, lorsqu’il rentrait de son travail, le soir. Ses papiers d’identité et son argent ont été volés.
Je veux, ici, interpeller notre ex-collègue, Vincent Eblé, Sénateur et toujours au poste du Président du Conseil général.
Vincent Eblé est élu Conseiller général, il est donc élu par les habitants de Lognes. Il avait son slogan, lorsqu’il était candidat : « Chaque jour à vos côtés ». Il doit donc rendre des comptes aux habitants de Lognes et, surtout, il doit aider, épauler le Maire qui n’est pas aidé par ses élus et qui est esseulé, abandonné.
Cuong Pham Phu
Elu, conseiller municipal de Lognes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *