La mauvaise situation économique, politique… à Lognes

Madame, Monsieur,
Je me permets de revenir, sur la mauvaise gestion de la ville de Lognes, l’augmentation surprenante du salaires de 30% (en ces temps difficiles, nos administrés apprécieront) du président et une armada de 15 vice-présidents du SAN, le versement du salaire faramineux de plus de 71.000 euros , l’embauche des employés qui n’habitent même pas à Lognes, de ce fait, la dette ne cesse d’exploser (plus de 16 millions d’euros pour Lognes qui perd ses habitants, sans compter la dette astronomique du SAN) ….
Et, voici, que la mairie de Lognes fait semblant d’économiser, en supprimant le traditionnel feu d’artifice qui ne coûte lui que 5000 euros (de la poudre aux yeux, pour masquer par ailleurs un gaspillage éhonté). Par ce geste là, Michel Ricart veut fait croire qu’il économise et prive les Lognots de leur fête nationale annuelle, et de la fierté d’être Français.
Comme vous pouvez le voir, j’ai évoqué ici, les embauches des personnes qui ne sont pas de Lognes et justement, à la une du magazine l’Express de cette semaine du 10 au 16 juillet 2013, l’embauche par des élus leur conjoint, leurs enfants, leurs neveux…. (Par exemple, ceux qui habitent à Chelles, travaillent à Lognes et ceux qui habitent à Lognes travaillent à Chelles). Belle solidarité familiale, mais réservée uniquement à ce clan, à cette caste familiale, au détriment de l’intérêt des habitants de Lognes en recherche d’emploi, qui pourraient avoir les qualifications requises, et cette pléthore d’embauches au profit exclusif de cette caste familiale, est financée évidemment par les impôts de tous les Lognots.
Et ces élus, de plus sont ingrats, après avoir distribué notre argent à leur réseau, Vincent Eblé devenant sénateur, c’est le réseau qui vote mais pas nous, les Lognots, ce n’est pas une élection par le peuple. Et, suite à sa démission, je suis amené à le remplacer au Conseil municipal. Depuis que j’y siège, de par ma volonté de protéger l’intérêt des Lognots, par ma présence régulière, mes interventions deviennent une gêne sensible, pour cette équipe majoritaire PS dont Michel Ricart est à la tête, mais aussi l’équipe des élus UMP qui n’ont pas pu se mesurer à Michel Ricart en place depuis plus de vingt-quatre ans. (Sans parler d’une certaine connivence, par exemple, à la cérémonie du 8 mai, aucun élu UMP n’était présent).
Vincent Eblé a quitté honteusement Lognes, sans même dire au revoir à ses voisins et tous ces Lognots qui le connaissaient, en abandonnant et laissant Michel Ricart se débrouiller seul avec tous les indicateurs économiques qui sont dans le rouge. C’est en contradiction avec son slogan mensonger dont il avait abusé en 2008 pour être élu : « chaque jour à vos côtés ».
Il est à prendre en considération en plus, une nouvelle problématique, un article dans le Parisien du 5 juillet 2013 avec le titre : « Un proche de Vincent Eblé sur la liste PS à Lognes » à la rubrique, Municipales 2014 qui souligne que la maladie, « crise cardiaque » de Michel Ricart. Et, Nicolas Delaunay, a induit une nouvelle donne, avec ce proche de Vincent Eblé. Comment fait-il qu’on en parle maintenant de sa maladie ? Pourquoi, c’est lui, ce proche de Vincent Eblé? Manque t-il quelqu’un à Lognes ? Pourquoi-t-on veut amener une personne qui n’habite pas à Lognes ? A-t-on besoin un sauveur ? Un mentor ? Vincent Eblé me mets des bâtons dans la roue car, il sait que j’ai des amis Verts et il veut l’envoyer, quelqu’un qui est passé par le ministère de l’Ecologie (dont la ministre Nicole Bricq est virée avant Delphine Batho) pour « sauver » Lognes. Mais, pourquoi ce sauveur, espion de Vincent Eblé mais pas les autres ? L’article ne cite même pas le nom de la première adjointe de Michel Ricart. Celle que Michel Ricart veut imposer mais son nom n’est même pas cité par les journalistes, cela veut dire que la position de Michel Ricart est très faible. Et, Paul Miguel, Président du SAN, André Yuste, son vice-président ne sont-ils pas capables ?
La situation à Lognes est très mauvaise et Michel Ricart est très mal entouré. Je reviens vous raconter une autre anecdote lors de l’arrivée de Guillaume Bachelay, numéro 2 PS à Lognes pour parler de l’économie, le mercredi 26 juin 2013 que je l’ai accueilli et évoqué ce problème à son arrivée (et j’attends le rendez-vous avec lui). Ils ont organisé cela en catimini sans affiche, sans communiquer, juste pour dorer leur blason car, ils ont peur des critiques des habitants de Lognes. Cet accueil n’est pas à la hauteur pour une personnalité, numéro 2 du parti socialiste. C’est indigne ! Les participants de tout département 77 ne dépassaient pas 50 personnes. Et, est ce qu’une réunion publique ? Ou, c’est une réunion des adhérents PS ? Est-il raisonnable d’utiliser la salle du Citoyen qui peut contenir 1000 personnes pour ce petit nombre de participant ? Et, les adhérents PS ont le droit d’utiliser la salle des Lognots ? Les Lognots sont très mécontents et se demandent s’ils sont respectés, s’ils sont estimés.
Je connais très bien Michel Ricart, lors de la réunion du Conseil municipal dans laquelle je continue à protéger les intérêts des Lognots en dénonçant la non présence des élus sur le terrain, la mauvaise gestion économique de la ville, la fameuse augmentation troublante de salaire de 30% des élus, l’embauche des gens qui n’habitent pas à Lognes…etc. N’ayant pas su donner sa réponse, il m’a traité de « fou », exactement ce que j’avais prévu (voir note numéro 19 du 22 décembre 2012).
Je commence à embarrasser ces messieurs, et les sortir de leur suffisance et ils se sentent mal à l’aise. Au point, de m’être retrouvé confronté, à une démarche fort vulgaire de leur part, Après m’avoir menacé d’appeler la police à la nuit et dans la rue entourée d’une douzaine de ses lieutenants (que je porter plainte, voir mon Blog). Et à une autre occasion (une démarche tout autant vulgaire) confronté à un gros bras par méthode mafiosi, employé de la mairie qui dit que son boulot c’est de m’empêcher donner mes cartes de visite lors de la réception organisée par la mairie où je me suis déplacé en qualité d’élu, conseiller municipal. Alors que moi, je suis conseiller municipal au même titre que Michel Ricart qui semble vouloir procéder à ces démarches surréalistes et pénalement condamnables, pour essayer de cette façon ridicule et violente, de contrer un concurrent dès maintenant (je porte plainte, voir mon Blog). Le maire-adjoint Xavier Lachapelle, représentant de Michel Ricart, le raisonnait, le calmait mais il écoutait que Michel Ricart et m’a dit qu’il m’attendait dehors. A tel point que je demandais la protection pour sortir de la salle. A cette soirée, sa copine m’a dit que « si Monsieur Zermati était là, il vous mettrait dehors ». Ce couple, comme Robert Zermati (qui habite à Chelles) sont des employés de la municipalité alors que moi, je suis élu au même titre que Michel Ricart sur la liste PS. Ca se voit que ce sont des clans qui ne respectent pas la loi. Ils pensent qu’un employé peut mettre un élu dehors.

l'express _ ces élus qui embauchent

La dette par habitant de la ville de Lognes qui monter en flèche (sans compter la dette astronomique du SAN):
DETTE LOGNES GRAPHIQUE

Je suis persécuté par tous les moyens; Je porte plainte une deuxième fois :
porte plainte 20 juin 2013

Guillaume Bachelay, numéro 2 PS à Lognes :
bachelay à Lognes

Dans leParisien du vendredi 5 juillet 2013 :
Lognes  liste ps

Une réflexion au sujet de « La mauvaise situation économique, politique… à Lognes »

  1. je vous souhaite de battre RICART
    Jacques boissinot élu VERT à LOGNES en 1989 avec 24 % 4 élus au CM Farouche opposant aux drôles de socialos Lognots
    BON COURAGE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *