Débats venant de France ou ailleurs (suite)

Jeremkn participe :
Je suis assez d’accord avec Tintin.

Personnellement, j’adhère au principe et je trouve l’initiative intéressante.

“Mais Cuong, je ne veux pas vous décourager mais juste préciser certains points que je remarque dans mon entourage. Certains vont me trouver trop critique mais j’espère que ce sont des critiques qui pourront vous faire progresser et mener à bien votre projet si vous y êtes vraiment intéressé.

1/ Le risque de penser qu’on représente LES français d’origine chinoise.Etant francais d’origine chinoise, je trouve que pour parler des français d’origine chinoise, il faudrait plutot quelqu’un qui soit représentative de cette population. ( C’est un vrai problème).Vous représentez certes une certaine partie de cette minorité mais pas la totalité. En faite, le danger serait que vous parliez au nom de tous les “français d’origine chinoise”. Personnellement, je trouve que parler de minotés est juste médiatique… Et je sais que la plupart de mes proches d’origine chinoise prendront mal le fait qu’on parle à leur place. D’ailleurs, moi aussi. D’ailleurs dans français d’origine chinoise, on peut parler des français d’origine chinoise/cambodgienne, français d’origine wenzhounaise, français d’origine Shanghaienne…etc.
D’où la difficulté de trouver quelqu’un qui puisse représenté cette minorité et où les gens pourront se reconnaitre…

2/ L’avis de certains français d’origine chinoise sur les médias.

Concernant le débat, je connais bon nombre de chinois ou même d’asiatiques en général, qui sont français et pourtant qui ne se sentent pas entierement français, culturellement parlant. Puis aussi d’autres, qui sont très bien intégrés mais qui n’ont pas envie de s’engager médiatiquement et politiquement. Comme quoi, ça dépend aussi de ses ambitions et objectifs. Puis, si les français chinois ne sont pas aussi bien représenté sur la scène médiatique ou politique, c’est peut être aussi parce que cette population n’est pas prête encore pour l’être.
Elle ne veut peut être pas être exposé médiatiquement. Puis après, évidemment ça dépend des personnes.

Donc,

Si je vous expose cela, c’est juste pour vous montrer un peu les avis qui émanent de la communauté française d’origine chinoise de mon coté sur ce genre de sujet. Puis, Je pense que pour mener à bien votre projet, il serait important de prendre ces avis (bien que non exhaustif) en compte et de ne pas outre passer les avis qui ont été cité ci-dessus au risque de faire une mauvaise publicité auprès de certaines tranches de la communauté.
En tout cas, concernant mon avis et sur le sujet, j’ai l’impression que c’est plus pour créer un phénomène médiatique autour de soi que de parler des français d’origine chinoise. Personnellement, je vous conseille d’abord de bien connaitre le sujet sur la diversité dans les différentes communauté française d’origine chinoise (Il y en a vraiment beaucoup et les avis divergent selon les communauté..) et d’améliorer votre français pour que les gens se sentent plus représentés par vous ( je sais bien que ça doit être difficile pour vous).
Puis ensuite, de se présenter médiatiquement.

—————————————————————————————————————

Voici ma réponse à Jeremkn:

“Cher compatriote,
Vous trouverez ci-dessous les principaux points que j’aimerais aborder et émettre mon avis.
– « Le risque de penser que l’on représente LES français d’origine chinoise » :
–>Je n’ai jamais dit que je voulais représenter les français d’origine chinoise, mais je souhaite un rassemblement des citoyens d’origine asiatique. Je vois que vous êtes encore « sous communauté”. Observons deux exemples concrets : Les gens croisent dans la rue, un français d’origine laotienne, un cambodgien, un thaïlandais, un vietnamien, un chinois de Wenzhou, un chinois de Hong Kong… ce sont tous des asiatiques.  Comment expliquez vous que Félix WU que j’ai rencontré, candidat, tête de liste à l’élection municipale 2008, dans le 13 ème arrondissement de Paris  a obtenu d’environ 2% des voix  avec 20% de citoyens d’origine asiatique? C’est pourquoi nous devons prendre conscience, dépasser les différences afin d’être ensemble.
– « Les français d’origine chinoise ne sont pas aussi bien représentés sur la scène médiatique ou politique, c’est peut être aussi parce que cette population n’est pas prête encore pour l’être. Elle ne veut peut-être pas être exposée médiatiquement » :
–>Que voulez vous dire?  Que nous avons des choses à nous reprocher?…Certains ne penseraient qu’à s’enrichir…? Mais, observez le rapport avec l’argent dans les autres religions.  Certains ont un rapport décomplexé avec l’argent, ils veulent aussi enrichir et ils s’activent, ils pensent à l’avenir en faisant de la politique et des métier dans les médias.

Nous devons être conscient, de ce fait nous mettons en mouvement nos énergies, nos forces pour contribuer à éviter le déclin de notre pays, la France.”

Cordialement.

Cuong PHAM PHU.

———————————————————————————————————-

Jeremkn répond :

Le risque de penser qu’on représente LES français d’origine chinoise :

Je suis désolé mais je ne vous saisis pas complètement.

Il y a des différences au sein de la communauté asiatique dans leurs objectifs ou mêmes dans leurs mentalités. On aura toujours des différences entre chinois.
Pour qu’il y ait donc un rassemblement, il faut donc une raison et un but politique précis et commun. Quel est votre but politique qui donnerait une raison pour que les asiatiques se rassemblent? Ou plus généralement, les asiatiques ont-ils un but politique et lequel?
La réponse est difficile car il n’y a peut être pas encore de réponses à cette question. Plus précisément, elle varie selon les personnes. Souvent, on voit des minorités être représentées médiatiquement car elles ont des problèmes dans la société ( exemple : population maghrébine ). Mais il y a-t-il vraiment un problème dans l’intégration des asiatiques pour qu’ils soient représentés médiatiquement ? D’où, je pense qu’il est difficile de parler au nom « DES » asiatiques ou bien de parler de « rassemblement ».
Il serait donc dangereux de parler de problèmes chez les asiatiques, alors qu’il n’y en peut être pas d’un point de vu général. De plus, les médias ont tendance à généraliser et à caricaturer tout sujets. Autrement dit, il y a un danger de parler des problèmes d’intégration pour les asiatiques alors qu’elle peut ne concerner qu’une partie des asiatiques et pas les autres.

« Les français d’origine chinois ne sont pas aussi bien représenté sur la scène médiatique ou politique, c’est peut être aussi parce que cette population n’est pas prête encore pour l’être. Elle ne veut peut-être pas être exposé médiatiquement » :

Ce n’est pas une question de reproches ou pas. C’est plus d’ordre culturel et personnel. Comme je l’ai expliqué dans mon argumentation, je connais bon nombre de chinois ou même d’asiatiques en général, qui sont français et pourtant qui ne se sentent pas que français, culturellement parlant.
Puis aussi d’autres, qui sont très bien intégrés mais qui n’ont pas envie de s’engager médiatiquement et politiquement. Comme quoi, ça dépend aussi de ses ambitions et objectifs.
En faite, je pense que la représentation des chinois en politique passerait plutôt par une personne qui aurait réussit son intégration, c’est-à-dire une personne ayant réussit socialement en France dans un secteur donné en général.
Quand je regarde à tous les niveaux d’étude dans mon université ou ailleurs, je remarque que les « français d’origine chinoise » sont très bien intégrés.
Je pense plutôt que la représentation politique des asiatiques en France se fera surement avec le temps. Les facteurs géopolitiques et culturels, par exemple, n’aident pas forcément à cette représentation aujourd’hui. Personnellement, ça fait presque un siècle que ma famille est en France et je remarque que les chinois s’intègrent plutôt bien avec le temps.
Puis, n’oublions pas, lorsqu’on verra un asiatique dans la politique française, ça sera plus pour parler de la France que des français d’origine asiatique. Cette intégration alors sera juste la preuve que les asiatiques s’intègrent bien dans la société. Donc quelles sont vos motivations politiques exactement?

En conclusion,

je suis d’accord que la France devrait avoir plus de représentants asiatiques au sein de son système politique, car la France est un pays « diverse ». Je trouve que votre action est très bien, car vous essayez d’intégrer ceux qui n’y arrivent pas forcément et aussi changer l’image du « chinois » en France.
Mes propos sont seulement là pour éclairer et mettre en garde sur certains points proposés par des personnes qui connaissent une autre composante de la communauté chinoise.
En tout cas, j’espère que vous avancerez prudemment dans votre voie et que mes critiques vont feront réfléchir.

—————————————————————————————————————

 Phousi participe :

  1. phousi indique :

    Réponse rapide a TinTin et Jeremkn : Certains sont contents de leur sort, car ils pensent pouvoir participer à la destination de leur pays d’origine un jour et ratent leur dignité et d’ambition de vie chez leur vrai pays (la France). Chaque minute passe est passé et on ne vie qu’une vie. On doit pouvoir décider de son propre sort, de ceux de ses enfants et de ses compatriotes c’est a dire les 65 millions d’habitant de notre pays. On doit être acteur et non pas suivre la destination de notre pays quand on l’aime la France. Et il faut encourager activement ceux qui veulent nous rendre acteurs de notre destination même si on ne pense qu’aux passés glorieux de ses parents afin d’avoir le morale solide pour vivre sa vie difficile en Europe car on veut mettre 1 pied dans l’un et un autre dans l’autre pays. Se disputer de représenter tel ou tel ethnie est semer la division, se voiler la face en cherchant des prétextes pour excuser ses faiblesses d’anciens réfugiés, sans papiers, démunis… Le pouvoir politique, maintenant ou depuis 1981, ne peut pas identifier une présentation rien qu’à pour nous classer dans la diversité…. quand devant eux il y a des shangais, formosiens, laotiens, srilankais, tamoul ou cambodgiens ou boutans… : eux même ils ne se reconnaissent pas en tant que FRANÇAIS mais vietnamiens. Ceux parlant bien le français vient depuis même 100 ans en France n’osent toujours pas se prendre pour français et aussi n’osent pas parler pour les moins bien intégrés. Ils ont honte de leur racine et ils n’osent pas également se revendiquer français à part entière.
    A quoi bon de vivre ici, en France, tout en pensant à là-bas. Là-bas, les gens n’ont pas besoin de nous, considérés déjà comme étrangers et opportunistes car quand on ne nous laisse pas cueillir des fruits plantés par eux pendant que le pays est en difficulté et on se sauve vers l’Occident pour mieux vivre, et si on rentre c’est avec quel bagage? Puisque étant en France, on ne se donne pas la peine d’évoluer et si on croit que même avec notre maigre bagage inadapté qu’on réussit là-bas, c’est qu’on croit au Père Noël. Pour finir, on ne devient que suiveur, râleur, décourageant, pour ceux qui veulent nous pousser vers la dignité, c’est à dire vers la participation active de la vie du pays (la France) où nous bénéficiions de tout.
    Vive la dignité! Vive l’initiative pour créer, pas pour détruire! Avoir la conscience d’être suiveur, en retard, de ce fait on aura le sens de responsabilité partagé. Si non, on devient assister qui regarde le train passé et on reste à terre, et les enfants vous reprocherons de les élever pour nous, mais pas pour leur bel avenir.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *