l’avenir des français d’origine asiatique

Voici une contribution que j’ai reçue :

« Cher Cuong, 1975 est loin c’est vrai, vous avez raison ! Mais pour ceux qui ont souffert des camps au Cambodge, notamment ceux qui ont été prisonniers et qui ont pu miraculeusement s’en sortir, (c’est le cas de mon époux et deux de ces frères et soeurs), « pêter plus haut que leurs fesses » n’est pas dans leur nature (d’ailleurs en chinois on dit péter plus haut que l’on a les épaules !).
Je suis à la fois d’accord avec vous et pas tout à fait quand même !
Ceux qui ont connu le régime de Pol Pot ont une toute autre mentalité que ceux qui se sont barrés avant et qui ont constitué les premiers arrivants de cette génération ! Je sais de quoi je parle, sur 7 frères et soeurs, 4 sont partis à temps et 3 sont restés bloqués ! Et bien croyez-moi, seuls les trois derniers sont plus Français qu’un Français ! et c’est une Française, de souche d’ailleurs, qui vous le dit ! Quant à l’éducation de nos enfants nés en France (les miens étant un poil avantagés car eurasien) malgré l’excellente éducation et des études brillantes, ne nous voilons pas la face, ils semblent être mieux considérés que les enfants métisses (black blanc beurre) mais en apparence seulement, car si vous creusez un peu, ouah c’est pas beau à voir ni à entendre !
Notre communauté n’est en fin de compte pas mieux considérée que la communauté noire ou maghrébine, sauf que jusqu’à présent on ne bronchait pas, on ne disait rien, on encaissait ! Je vous parie que d’ici quelques mois nous allons passer pour des gens qui ne déclarent pas « tous leurs revenus », qui fraudent, qui donnent à manger n’importe quoi dans les restaurants (ça c’est déjà vu d’ailleurs) et j’en passe !
Oui nous sommes Français, mes enfants sont Français, ils ont donc les mêmes devoirs mais aussi les mêmes droits que les autres ! »

1 réflexion sur « l’avenir des français d’origine asiatique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *