Dans l’ombre ou à la lumière, ils se font tout petits, pauvres asiatiques de France.

Dans l’ombre ou à la lumière, ils se font tout petits, pauvres asiatiques de France.

Sur la lancée de notre message précédant sur la discussion, l’entretien entre la belle Première ministre thaïlandaise et notre Président de la République, François Hollande, nous avons le devoir d’évoquer le problème épineux de nos compatriotes d’origine asiatique dans le domaine politique en France.
D’après les médias, ils sont les plus diplômés de France et pas du tout feignants mais leur « discrétion »  ressemble plus à un complexe d’infériorité vis à vis de toutes les autres communautés nationales de différentes couleurs.
Les parvenus asiatiques, nommés ou élus sur liste, quand on voit à la télévision, par exemple en compagnie avec leurs chefs, leurs semblables politiques, ils n’osent pas se montrer devant la scène comme les autres diversités. La raison ? C’est parce que, ces parvenus rejettent leurs compatriotes d’origine pour se faire passer pour des français bien intégrés et de souches alors que leurs compatriotes d’origine et ceux qui les ont nommés ou  les promus font croire aux français qu’ils représentent leurs compatriotes d’origine. Par exemple : Benoit Hamon m’a dit que Liem Hoang Ngoc, il est désigné en tant que diversité asiatique ; Fleur Pellerin est traitée de Geisha, c’est bien la preuve qu’elle est considérée comme asiatique d’origine, représente de leurs compatriotes alors qu’elle les rejette. Dommage pour elle et pour ses compatriotes.
Les parvenus asiatiques non indochinois (Indochine : Laos, Vietnam, Cambodge), c’est-à-dire non francophone, dès le début sont bien accueillis par nos compatriotes car ils sont considérés comme indochinois alors que ceux-là, adoptés, ils veulent se faire passer pour plus français que leurs parents adoptifs. C’est malheureux que ces parvenus ont oublié que certains d’entre eux sont très mal adoptés et ils ont fini mal leur vie d’enfant. Il faut qu’ils sachent qu’avant 1975, ils sont tous des « petits chinois » sans distinction de nationalité d’origine. Il faut qu’ils sachent que toutes les autres communautés, y compris leurs compatriotes d’origine vont les rejeter. C’est-à-dire, rejeter leur ingratitude et leur mémoire court. Et, ces parvenus seront  bientôt rejetés  par ceux qui les ont nommés et ceux qui ont voté pour leurs chefs.

Dans cette histoire, les ex-Indochinois ont payé très cher et ils paient toujours de nos jours. Nous profitons des discussions, de l’entretien en cours entre notre Président et la Première ministre de Thaïlande pour rappeler aux ex-Indochinois et aux autres de leurs compatriotes français que dans les camps de réfugié en Thaïlande à partir de 1975, nombreux des réfugiés indochinois sont morts dans ces camps sous les coups de genoux, de coudes des surveillants, gardiens dans les camps. Beaucoup, se font violer, se font dépouiller de leur dernier sou dans leurs camps. Des milliers de réfugiés sont obligés de retourner au Laos (Hmongs) car leur identité sont vendue par l’administration de leurs camps ; Et, ils sont devenus des morts vivants.
Pourtant, ces camps de réfugiés ont enrichi la Thailande, comme la guerre de l’Indochine à l’époque américaine ;  Les Indochinois ont envoyé leur argent à leur famille et la communauté internationale par ONU a donné des aides, … Même les Laotiens, considérés comme frères de sang des Thaïlandais ont eu le même sort que les Vietnamiens, Cambodgiens. Nous n’oublions pas non plus qu’il y a des pirates en Malaisie, aux Philippines pourtant asiatiques et ils ont traité les Indochinois de même façon( ?) dans la mer.

Pourquoi les parvenus, seuls recours, seuls représentants de par leur capacité et leur intégration ne veulent ils pas aider ou faire de la promotion leurs malheureux compatriotes d’origine encore en seconde zone et submergés par leur complexe d’infériorité malgré leurs grands diplômes bien mérités ?
N’ont ils pas une histoire, ces Indochinois ? Ils sont venus des pays gouvernés depuis des millénaires malgré quelques petites périodes de colonisation…

Pourquoi se comportent ils comme des simples matérialistes nonchalants ? Pourquoi n’ont ils plus d’ambition politique ? Notre but n’est pas de remuer  le passé douloureux, ni de vexer ou faire baisser leur niveau (pourtant inexistant en politique, c’est-à-dire zéro). En politique, nous sommes au zéro, par conséquent on est obligé de grimper, tout simplement. Aussi, ayons le courage et l’ambition ! Laissons tomber le complexe d’infériorité car nous ne sommes pas bêtes, ni feignants. Regardons nos compatriotes diversités, ils sont fiers de leur origine, ils font tout pour réussir dans notre nation et ils méritent la fierté de leurs semblables.

Nous souhaitons voir les Français d’origine asiatique quittent le fond (niveau zéro en politique) et remontent à la surface car si nous ne nous respectons pas, nous méritons donc le mépris des autres de nos compatriotes de toutes diversités.

Cuong Pham Phu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *