Déception venant du haut lieu

François Hollande malgré son retour d’Asie ne voit pas le problème des Français d’origine asiatique en France. François Hollande s’isole. C’est la solitude du pouvoir malgré une armada de conseillers de tout genre à sa disposition lorsqu’il présentait Fleur Pellerin comme la représentante des Français d’origine asiatique dans son discours relatif au nouvel an asiatique à l’Elysées du 18 février 2013.
Les hommes politiques français nomment aux postes importants les gens d’origine de la diversité selon leurs diplômes ou leur relation personnelle et leur relation de travail comme les cas de Olivier Faure,  Fleur Pellerin, ministre d’origine coréenne, adoptée à l’âge de six mois m’avait affirmé qu’elle ne se sentait pas du tout asiatique et elle ne représentait pas les Français d’origine asiatique. La preuve, depuis son adoption en France, c’est-à-dire depuis 40 ans elle n’a jamais retournée en Corée.
François Hollande connaît seulement Fleur Pellerin, Olivier Faure car ces deux personnes travaillent avec lui au cour des comptes et au cabinet du parti socialiste. Olivier Faure est considéré comme « paria » par les barons locaux PS à Lognes en Seine-et-Marne lorsqu’il était candidat aux élections législatives en 2007 que je l’avais défendu. Finalement, il a dû quitter Lognes pour aller dans une autre circonscription. François Hollande ne connaît que ces élites qui ne représentent pas du tout les Français d’origine asiatique. Il pense que ca ferait plaisir aux Français d’origine asiatique mais je pense que non car, par exemple, Fleur Pellerin a dit qu’elle ne les représentait  pas.
François Hollande, tout ce qu’il sait faire, c’est de coller l’étiquette mais, il faut regarder leur parcours, s’ils ont  fait des choses utiles pour les Français d’origine asiatique ; s’ils les ont aidés pour faire avancer dans tous les domaines, politique, social, syndical, économique…  Quand François Hollande présente Fleur Pellerin, il tombe à côté de la plaque. Les Français d’origine asiatique en tant que Français de seconde zone, ils n’ont pas besoin de ça.

Lui, comme les politiques pensent qu’il suffit d’avoir la même couleur de peau que les votants pour que les Français d’origine asiatique votent en leur faveur. Ils se trompent. Les Français d’origine asiatique sont en seconde zone depuis très longtemps, (1975), depuis plusieurs générations, leurs situations ne sont pas améliorées au contraire, ils se sentent des citoyens délaissés. Il faut que ceux qui sont nommés et ceux qui les nomment savent qu’on n’est plus à l’époque  dans les années 1950 dans laquelle, les Asiatiques se cherchaient et contents de se rencontraient dans la rue. Maintenant, ils s’évitent même car, c’est vrai quand il y a un qui fait des bêtises aussitôt tout le monde est mis dans le même sac.
Il faut que les nommés et ceux qui nomment démontrent qu’ils œuvrent pour faire sortir les Français d’origine asiatique de leur statut de défavorisé et faire évoluer dans la société française dans tous les domaines. Les grands souris aimables d’un côté comme de l’autre  ne sont que des hypocrites ; Ca ne mange pas de pain car c’est gratuit. Mais dans l’urne, les votants votent pour ceux qui méritent, ceux qui ont le parcours, c’est-à-dire ceux qui les aident qui ont fait des choses utiles pour eux. Il ne suffit pas de se mettre à côté Paul, Jacques ou il ne suffit pas être jaunes pour que les votants votent pour eux. Car, les votants votent pour ceux qui s’occupent d’eux.
Ceux qui sont nommés comme ceux qui les nomment devraient avoir honte de prendre les votants pour des imbéciles. Il est facile de faire partie des listes comme les élections municipales, européennes. Mais, pour mesurer son efficacité, il faut aller chercher dans les élections en mode du scrutin uninominal (élection législative par exemple) et ne représente pas un parti important. Vous allez voir ceux qui votent pour vous.
Vous voyez, par exemple au moment du défilé de la fête de nouvel an dans le 13e arrondissement, les ténors politiques de gauche comme droite (Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Manuel Valls, Jean-Marie Le Guen, Anne Hidalgo…) se bousculaient, se posaient à côté des élites asiatiques. Les élites asiatique pensent qu’ils ont le soutien des politiques et les ténors, leaders politiques pensent qu’ils vont avoir des voix asiatiques. Ils se trompent. Même si dehors, ce sont des souris car, hypocrisie règne mais, dans l’urne le bulletin est secret, personne ne sait qui vote pour qui.

De tout façon en France, c’est toujours comme ca, de gauche à droite se bousculent à côté pour faire croire aux Français d’origine asiatique qu’ils sont soutenus alors que les Français d’origine asiatique les rejettent. Les chefs UMP, PS se sont disputaient, se bousculaient (je vous demande de voir la vidéo sur Facebook). Ils viennent pour écouter le discours en chinois en première. C’est une honte pour les mentors, les ténors, leaders politiques. Comme s’ils ne sont pas en France. Ce n’est pas une promotion pour la réintégration des Français d’origine asiatique. Peut-être ou c’est sûr, qu’ils ne veulent pas intégrer les Français d’origine asiatique ? Ils veulent les laisser en seconde zone ?
Cuong PHAM PHU
Conseiller municipal de Lognes
Ancien candidat aux élections législatives en juin 2012
Ancien candidat aux élections cantonales, Canton de Torcy, Bussy-Saint-Georges… en mars 2011
Fondateur du Cercle de réflexion sur l’avenir des Français d’origine asiatique

 cest-le-rendez-vous-politique.JPG

 

discours-nouvel-an-de-francois-hollande.JPG

Discours de François Hollande, Président de la République (Capture de l’ecran sur le site Elysée.fr)

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez remplir le champs suivant pour valider votre commentaire. (champ obligatoire) *